Si vous pensez que le désert est fade, vous n'avez manifestement jamais vu le Kalahari. C'est un endroit magique où les paysages secs et les dunes rouges offrent un décor parfait pour une expérience singulière unique, qui ne peut être trouvée que dans le Parc transfrontalier du Kgalagadi.

Le Parc transfrontalier du Kgalagadi est une fusion de l'ancien Parc national du Kalahari Gemsbok en Afrique du Sud, qui a été créé pour protéger les animaux migratoires tels que les oryx, et le Parc national Gemsbok avoisinant au Botswana.

Ces deux paysages sauvages merveilleux étaient séparés par rien d'autre qu'une frontière internationale non marquée.

Ils forment une unité écologique d'environ 37 000 km² - une région sauvage semi-désertique d'herbe blonde, de dunes rouges et d'immenses espaces ouverts.

Tout ce qui a été nécessaire était de formaliser l'accord et coordonner la gestion de l'écologie.

Alors en 2000, il est devenu la première initiative transfrontalière sud-africaine.

Les autorités des deux côtés ont appris beaucoup de cette union, mais les touristes sont les vrais gagnants, capables de passer entre les deux parcs, et donc entre les deux pays, sans passeport (à moins de sortir de l'autre côté, bien sûr).

Gérer l'écologie dans le Parc transfrontalier de Kgalagadi en tant qu'unité unique a été un grand pas en avant pour la conservation du désert.

De plus, l'ouverture de la frontière à Mata Mata a ouvert bien plus que l'accès entre l'Afrique du Sud, le Botswana et la Namibie.

Cette passerelle a permis d'entamer les pourparlers afin de créer un corridor reliant ce parc géant jusqu'au Parc national d'Ausgrabies tout proche, au sud, et de là, jusqu'à la Zone de conservation transfrontalière Richtersveld Ai-Ais à l'ouest.

Juste au nord se trouve le Parc national de Sperrgebiet de 26 000 km² en Namibie.

Ce dernier débouche, à son tour, sur le Parc national Namib Naukluft , l'une des plus grandes zones de conservation au monde.

Si tout se passe comme prévu, ils seront bientôt reliés dans un futur proche.

Conserver l'esprit de ce qui a débuté au Kgalagadi pourrait bientôt donner lieu à un méga-parc transfrontalier, protégeant l'entrepôt désertique des plantes et des animaux les plus magnifiquement adaptés sur Terre.

Prouvant que la philosophie africaine de "Ubuntu" - partager avec les voisins - est vraiment la voie à suivre.

Travel tips & Planning info

Who to contact

Réservations SANParks 

Tél. : +27 (0)12 428 9111

How to get here

De la ville d'Upington dans le Northern Cape, dirigez-vous au nord jusqu'au portail du Park transfrontalier du Kgalagadi à Twee Rivieren.

Best time to visit

S'agissant d'un désert, les températures sont extrêmes.
L'été (de novembre à mars) a une chaleur accablante.
L'hiver (de juin à août) est tempéré et agréablement chaud pendant la journée, mais très froid la nuit.
Le printemps et l'automne sont les saisons les plus modérées et agréables.

How to get around

Du côté sud-africain, des safaris sont proposés, mais pour la plupart, il est plus pratique d'avoir son propre véhicule. Un 4x4 ou un véhicule avec une garde au sol importante est préférable, bien que pas essentiel.

Length of stay

Il vous faudra plusieurs jours pour rendre justice à ce parc.

What to pack

En été, des vêtements frais et amples. En hiver, apportez des lainages d'hiver pour les soirées. N'oubliez pas votre appareil photo et vos jumelles. Et apportez toujours un chapeau et de la crème solaire.

Where to stay

Le côté sud-africain offre une large gamme de gîtes et d'installations de camping.
Il y a également un lodge luxueux entre Mata Mata et Twee Rivieren.
Renseignez-vous sur les camps dans les contrées sauvages si vous préférez une expérience non clôturée et plus intime.
Le côté Botswana est spécialisé dans un camping rustique dans la nature sauvage.