logoleft

Visite à un sangoma

Les chamans africains

Visite à un sangoma

Plus de 80 % de la population sud-africaine rend visite à un sangoma plus de trois fois par an. Ces guérisseurs mystiques exercent une immense influence sur la population, mais seuls quelques heureux élus peuvent être témoins de leurs rituels, de leurs états de transe et du culte des ancêtres.

Il existe deux types de sangoma. Le premier est l’herbaliste, qui a appris les propriétés des plantes et des potions et joue par conséquent le rôle de médecin. Le second est le maître spirituel, l’équivalent d’un chaman, un visionnaire qui entre en contact avec les ancêtres dans un état de transe.

Plusieurs possibilités s’ouvrent aux visiteurs souhaitant en apprendre davantage sur ces sages spirituels. À Johannesburg, il est possible de visiter le marché Faraday Muti afin d’acheter des herbes ou des concoctions destinées à soigner de nombreuses affections, psychologiques ou physiques. Vous pouvez également consulter un sangoma, qui pourra pratiquer un rituel de divination consistant à jeter des os pour prédire votre avenir ou répondre à une question.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les propriétés spirituelles ou de guérison des plantes, les vendeurs présents sur les marchés se feront un plaisir de partager leurs connaissances.

Les montagnes autour de Ficksburg, dans la province de l’État-Libre, sont réputées être « l’université des sangomas », car beaucoup d’entre eux viennent y terminer leur formation. Chaque année, les sangomas de tout le pays y effectuent un pèlerinage pour récolter des herbes et retrouver le lien avec la nature et les ancêtres. Une certaine sensibilité culturelle est de rigueur ; par conséquent, il est préférable d’organiser une visite guidée des différents sangomas plutôt que de tenter d’entrer en contact avec eux par vos propres moyens.

À Eshowe, dans le Zoulouland, un certain nombre de packs touristiques ont été développés en collaboration avec la communauté locale. Ici, vous pourrez avoir un aperçu d’une initiation sangoma, d’une transe et d’une cérémonie de guérison. Chaque 23 février, le célèbre sangoma Khekhekhe organise la cérémonie des premiers fruits, où il prouve l’étendue de ses pouvoirs en plaçant les têtes de serpents venimeux dans sa bouche.

Les sangomas sont un élément essentiel de la richesse culturelle d’Afrique du Sud. Faites preuve de respect et vous pourrez en apprendre davantage sur vous-même.

Renseignements complémentaires

City of Johannesburg

Conseils de voyage et de planification

Qui contacter ?

Zululand Eco-Adventures

Tél. : +27 35 474 2298

E-mail : info@eshowe.com

Soweto Zantha Tours

Site web : www.face2face.co.za/

Tél. : +27 11 331 6109

E-mail : face2face@pixie.co.za

Office du tourisme de Ficksburg

Site web : www.ficksburg.co.za/

Tél. : +27 83 285 1444

E-mail : ansie.fourie@yahoo.co.uk

Comment s'y rendre ?

Soweto et le marché Faraday Muti sont tous deux accessibles depuis Johannesburg, et de nombreuses agences touristiques y proposent des visites. Eshowe possède un aéroport privé, mais vous pouvez également vous rendre à l’aéroport international de Durban ou à l’aéroport de Richards Bay et finir la route en voiture. Vous pouvez rejoindre Ficksburg par la route, mais un pittoresque voyage en train vous y conduira également.

Période de visite idéale

Contactez les tour opérateurs locaux pour savoir si votre séjour coïncide avec des cérémonies particulières.